COMMENT FAIRE UN RAGRÉAGE ? (Et le REUSSIR comme un PRO)

La préparation du sol lors de travaux de construction neuve ou de rénovation constitue une étape importante afin que le chantier soit le plus orthodoxe possible. Vous pourriez si vous êtes dans ce besoin, recourir au ragréage. Qu’entend-t-on par ragréage et comment le faire ? Nous vous disons tout dans la suite de cet article !

Qu’est-ce qu’un ragréage ?

Le ragréage est un mortier de nivellement fin fait à base d’adjuvants, de ciment ainsi que de charges minérales. Le ragréage peut possiblement être renforcé de fibres. Les ragréages peuvent être faits aussi bien pour les murs que pour les sols. D’une très grande fluidité, ces produits sont comme de la poudre prête à gâcher, que l’on mélange à l’eau.

Quelle est l’utilité d’un produit de ragréage ?

Le ragréage intervient lorsqu’on veut corriger les petites imperfections sur un sol avant de poser le revêtement. C’est donc un ouvrage intermédiaire qui permet d’apprêter la surface. On peut par exemple faire du ragréage sur carrelage. Dès que le sol est ragréé, on a une surface plane et lisse sur laquelle on peut aisément poser un nouveau revêtement.

Quand peut-on ragréer un sol ?

Lorsque le sol support présente des bosses ou des crevasses, il est alors obligatoire de le ragréer. Tous les défauts de planéité, les problèmes de niveau ou toutes sortes d’irrégularités appellent le ragréage.

S’appliquant sur une épaisseur infirme, le ragréage permet seulement de rattraper les petits couacs de l’ordre de 30 millimètres au plus. Vous devrez utiliser une chape si votre sol affiche des défauts plus grands. En effet, la chape est plus adaptée dans ces cas-là. On peut employer le ragréage sur des surfaces stables et rigides.

C’est le cas du carrelage, de la dalle, du béton, du parquet ou encore d’une chape ciment ou anhydrite. Très souvent utilisés en intérieur, les ragréages doivent toujours être recouverts d’un revêtement.

Néanmoins, il existe des ragréages extérieurs tout comme des produits qui peuvent être laissés bruts. A titre d’exemple, il y a entre autres des ragréages terrasse, allée ou encore balcon. Il est important ici de préciser que les produits qui sont employés dans le cadre d’un ragréage intérieur, sont différents de ceux qui interviennent dans un ragréage extérieur. Les sacs de mortiers indiquent normalement l’usage prévu.

guide comment faire ragreage

Les types de ragréage qui existent

Pour la rénovation des supports sensibles ou difficiles, il est recommandé d’utiliser le ragréage fibré. C’est le cas de la dalle plastique rigide, des parquets, des panneaux de bois, mais aussi du plancher en bois. Il y a aussi le ragréage sol extérieur ou intérieur, le ragréage pour plancher chauffant, le ragréage pour chape anhydrite ou encore le ragréage pour forte épaisseur. Ce dernier est utile pour des épaisseurs allant jusqu’à 30mm.

On peut aussi citer le ragréage haute résistance, le ragréage pour les locaux à sollicitations fortes, le ragréage pour recouvrement rapide, le ragréage destiné à rester nu ou encore celui pouvant être coloré.

Faire un ragréage : Quelles sont les différentes étapes ?

Faire un ragréage aussi bien pour un sol intérieur ou extérieur n’est pas une tâche très compliquée. Voici, pour vous, les différentes étapes à respecter pour la réalisation de votre ragréage.

Procéder au diagnostic du sol

Il est impossible de ragréer une surface qui cache trop d’imperfections. Si vous êtes face à trop de défauts, il est recommandé de faire une chape de mortier à la place du ragréage.

Préparation du support

Le support devant accueillir le ragréage se doit d’être propre, sec et rigide. S’il est question d’une rénovation, vous devez enlever les anciens carreaux qui sonnent creux ou qui sont cassés. Vous devez aussi retirer les différents revêtements souples comme les moquettes, les linos.

Servez-vous d’une spatule pour enlever toutes les impuretés comme les résidus de l’ancien revêtement, de la graisse ou de la colle. Avec un niveau à bulle et une règle de maçon, repérez les défauts du support. Qu’il s’agisse de bosses ou des creux ou encore des problèmes de niveau, il faudra les corriger.

Si vous avez affaire à des trous de plus de 30 mm, il faudra les combler en ayant recours au mortier. Fixez ensuite des tasseaux au sol à hauteur des seuils de porte afin de délimiter la surface à ragréer puis mettez un joint en silicone devant les tasseaux pour empêcher les fuites de produit.

Au pied des murs, collez un adhésif de masquage afin de les préserver des éclaboussures. Entourez les canalisations et tuyaux d’une bande de mousse compressible, pour leur permettre de se dilater aisément puis passez l’aspirateur sur la surface pour nettoyer toutes sortes de poussières.

technique comment faire ragreage

Application d’un primaire d’accrochage

A cette étape, il faut appliquer un primaire d’accrochage au rouleau sur toute la surface, en démarrant par le fond, puis laissez sécher le temps marqué sur la notice du primaire. L’objectif ici est d’augmenter l’adhérence du mortier à son support et de limiter la porosité de la surface afin de faciliter le lissage et empêcher la survenue de bulles en surface.

Préparation du mortier

Optez ici pour un enduit de ragréage qui convient à votre surface selon qu’il s’agisse d’un sol intérieur ou extérieur. Servez-vous d’une poubelle de chantier ou d’un grand seau pour le préparer en mettant la quantité d’eau indiquée sur la notice du produit puis ajoutez la poudre de ragréage dans votre seau.

A l’aide d’un malaxeur électrique, mélangez le produit durant deux minutes au moins à vitesse lente puis laissez reposer le mélange une minute afin que les bulles d’air remontent en surface. Dès votre solution obtenue, vous avez 20 minutes pour utiliser le produit.

Application du ragréage

Commencez par appliquer le produit en le versant au sol par le côté opposé à la sortie, et sur un à deux mètres carrés. A l’aide d’une lisseuse ou d’un platoir flamand, répartissez le ragréage en opérant des mouvements de va et vient avec le plat de l’outil.

Faites-vous aider par quelqu’un si la surface à couvrir nécessite une autre préparation. Ainsi vous serez en train de travailler le temps qu’une autre préparation de mortier soit prête.

Quand vous avez recouvert toute la surface nécessaire, laissez sécher le ragréage en respectant scrupuleusement le temps indiqué par le fabricant. Il peut osciller entre 2 et 6 heures en fonction du produit acheté. Une fois le produit sec, servez-vous d’un cutter pour enlever l’adhésif de masquage puis enlevez les tasseaux. Ainsi, votre surface est prête pour le revêtement de sol dont vous avez besoin par la suite.

Voici, pour vous, toutes les différentes étapes à parcourir pour avoir un ragréage parfaitement appliqué. Il ne vous reste qu’à poser le revêtement dont vous avez besoin en toute sécurité.

Mathieu

Mathieu

Bricoleur expérimenté, j'ai eu le bonheur de construire moi-même mes 2 dernières maisons. Mais ma vraie passion est de créer, modifier ou redonner vie à tous les objets qui décorent mon intérieur. C'est à ce titre que je partage mon expérience de l'utilisation intensive des outils Dremel. Ils me sont indispensables et je les utilise tous les jours 😀

Guide Achat Outils Bricolage
Logo